[OOW19 / J1] Avis d’expert sur la gestion des référentiels avec Enterprise Data Management

Contenu
Oracle Open World 2019

 

Oracle OpenWorld permet à notre expert Alain Mathon de découvrir les nouveaux modules de l’offre EPM :

Zoom sur la gestion des référentiels partagé !

 

Le sujet a été traité lors d’un atelier « Hands on Lab » pratique et directement avec les développeurs.

Cette session de travail a permis de découvrir la dernière brique en termes de gestion des métadonnées à travers les différentes applications EPM en Cloud : Enterprise Data Management, remplaçant feu « DRM ».

La nouveauté sera mise à disposition en 2020 mais aucune date précise ne fut communiquée pour cette brique.

La première approche est séduisante car l’outil est graphique et semble intuitif. Attendons toutefois de pouvoir le décliner sur nos cas d’école qui sont généralement plus complexes que les jeux de tests standards.

Quatre grandes utilisations de cette nouvelle fonctionnalité sont décrites ci-dessous.

La modification des données par des requêtes

La mise en place de cette option se fait par l’icône Vue.

Views

 

 

La vue permet d’accéder aux données d’une application.

View name description

 

 

 

 

 

 

Les points de vue dans une vue sont affichés par onglets. Par exemple, il existe un point de vue pour chaque segment du plan comptable.

Corporate GL

 

 

Dans cette interface graphique, nous pouvons interagir sur les membres des dimensions soit en modification, soit en création.

Cependant, en cas de modification nombreuses, ce travail est réalisable avec un template Excel. Les ordres de modification sont décrits dans le fichier Excel, qui est ensuite importé via un menu dédié.

Template excel

Load request items

 

 

 

 

L’étape suivante est de valider les modifications et de gérer les éventuelles erreurs.

L’étape finale sera de soumettre la requête. Les modifications apportées à la demande seront revalidées et actées pour les données dans les points de vue.

Le partage des données d'entreprise entre applications

Cette deuxième utilisation permet de partager des nœuds, des relations et des propriétés entre les dimensions de plusieurs applications. Cette option permet de mettre en regard les dimensions de deux applications.

Entity maintenance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le but est de comparer les deux dimensions et d’identifier rapidement les écarts. Et si cela est justifié de synchroniser ces dimensions.

Le mapping des données au travers des applications

Cette troisième option permet de gérer les mappings entre les dimensions de différentes applications pour être utilisés par les processus de chargement de données externes.

Cette option permet de faire un mapping entre par exemple les comptes d’un système aval (GL) et les comptes décrits dans une application Cloud. Il est rapide d’identifier les comptes non mappés et de les traiter. Cette association est graphique.

 

Mapping données

 

 

 

 

 

La synchronisation des données entre les applications

 

Cette dernière option permet de synchroniser les modifications sur les dimensions de différentes applications à l'aide des abonnements.

La requête de création de membre (telle que décrite au début) peut donner lieu à un processus de validation de cette modification par un utilisateur. Le validateur peut prendre la main sur les propriétés du nouveau membre. Et un processus classique de validation se met en place (avec les statuts « Approuvé », « À corriger » ou « Rejeté »).

Prochain article avec le détail des nouveautés EPM Cloud Oracle annoncées au second jour d’Oracle Open World.