Customiser sa homepage Oracle EPM On Premise en version 11.2, c'est possible !

Contenu

Quelle page d’accueil pour l’environnement web de la version 11.2 ?

 

Le workspace permet d’accéder à Hyperion Planning et HFM ainsi qu’aux différents rapports financiers. La mise à jour d’Oracle EPM 11.1.2.4.900 a engendré la disparition de la page d’accueil sur la plateforme et sur ses versions suivantes dont la 11.2.  

Porte d’entrée standard mais rentrée dans les usages, elle faisait « le job » pour accueillir l’utilisateur dans l’outil. Malgré sa réapparition par la mise à jour 11.2.4, la page d’accueil reste éloignée des souhaits d’ergonomie des clients exigeants (mise à jour mars 2020).

 

L’enjeu est de palier à ce constat en créant un portail interactif et moderne qui donne accès à des parties de l’applications rapidement.

Deux solutions technologiques ont été envisagées :

 

  • La première consiste à afficher un rapport crée sous Financial Reporting, ce dinosaure de l’EPM

 

  • La seconde quant à elle, se base sur la création d’une page HTML.

 

La solution Financial Reporting ?  

 

Financial Reporting Web Studio est l’outil de reporting d’Oracle Hypérion Planning.

 

Dans l’attente de son remplacement en mode Cloud par Management Reporting (et Narrative Reporting), il rend encore de vrai service malgré ses 25 ans d’âge ! L’idée est de faire apparaitre un rapport Financial Reporting, lors de la connexion à la plateforme.

Cette technique est efficace grâce à sa rapidité de réalisation et sa simplicité. Il est facilement maitrisable fonctionnellement, même si la mise en œuvre des rapports peut être fastidieuse...

De plus, l’accès aux données de l’application en construisant des tableaux de bords relativement avancés, colorés et graphiques :

 

 

 

De plus, un drill est activable sur les chiffres clefs affichés sur le portail pour aller plus loin si besoin. Sur un rapport FR, un avantage considérable est son dynamisme. En effet, il est possible d’implémenter des liens faisant référence à une partie interne de l’application telle qu’une liste de tâches, un rapport ou encore un site externe.

Cette solution nous donne la possibilité d’afficher la période en cours sur le rapport, qui est importante lors de l’affichage d’une page d’accueil. Cependant, bien que cette solution couvre la majorité de nos besoins, elle a en effet quelques limites...

 

Quelles sont ses limites ?

 

A l’heure actuelle où l’ergonomie des solutions est un critère de choix, Financial Reporting ne permet pas une grande maniabilité de celle-ci dans ces rapports. Le dinosaure a en effet plusieurs limites, qui peuvent poser des problèmes par la suite. Le rapport FR se base sur une grille dans laquelle les composants sont intégrés, toutefois créer des bordures arrondies à l’intérieur n’est pas possible. Tous les éléments sont donc contraints à être sous forme de rectangle, pas très « flat design ».

Une des autres limites de FR concerne le positionnement des éléments. En effet, les graphiques doivent être positionnés très soigneusement pour avoir l’affichage voulu. Des pictogrammes ne peuvent pas être intégrés et les graphiques demeurent « bruts ».

 

La solution HTML ?

 

Le « HyperText Markup Language » ou HTML est un langage historique permettant de représenter les pages internet, elle peut ensuite être intégré comme page d’accueil.

La solution HTML nous offre un grand et unique avantage. Cette méthode nous permet une plus grande souplesse sur le design de la page d’accueil. En effet, HTML offre de multiples possibilités pour la développer et réaliser les modèles demandés. Il peut faire appel à des bibliothèques telle que Bootstrap, qui contient des éléments de design (formulaires de saisie, bouton etc.).

HTML nous permet donc de réaliser des bordures arrondies sur les composants, de placer les éléments plus facilement dans la page, mais aussi d’intégrer des composants déjà implémentés. Bref, du développement web spécifique sans trop de limite !

Mais la solution HTML a de nombreuses limites dans le cadre EPM...

En outre, le talon d’Achille de cette méthode est la récupération et l’affichage des données à travers le fichier HTML. Habituellement, c’est grâce au langage « Javascript » que le fichier HTML récupère les données d’un serveur et rend la page dynamique. Or, Oracle bloque tout script « Javascript » présent dans le HTML, il est donc impossible d’afficher la date, les liens vers les rapports, les indicateurs clés ou encore dans notre cas, le périmètre de l’utilisateur. Plus en détails, Oracle bloque la modification de l’iframe, c’est-à-dire la fondation de la solution.

Avec l’HTML, toute notion de dynamisme n’est pas possible, une limite qui s’avère très impactante pour une page d’accueil.

De plus, insérer des images est, toutefois, possible seulement il faut être très vigilant car les images ont facilement des complications. En effet, des problèmes de compatibilité peuvent apparaître en fonction des écrans des utilisateurs (dimension, positionnement, fond etc.).

La mise en place d’une barre de navigation verticale à gauche ne fonctionne pas sur la version 11.2. En effet, les catégories ne se déroulent pas lorsque l’on clique dessus...

Un autre grand point faible de cette solution HTML est la maintenance de la page. En effet, afin de maintenir correctement la page internet, de solides compétences en HTML et en bibliothèques sont requises. De plus, un environnement de programmation web (éditeur de texte) est requis pour créer une page HTML.

Il faut donc faire appel à une personne habilitée de ces compétences ou réaliser une formation. De plus, la solution HTML est longue à mettre en œuvre tandis que la solution Financial Reporting est plus rapide et accessible à un administrateur EPM.

 

En synthèse :

Tableau_Points_Positifs_Negatifs

 

 

Conclusion

Notre démarche en tant qu’intégrateur est d’explorer toutes les solutions possibles pour répondre aux désirs de nos clients. Leurs aspirations actuelles sont clairement sur une meilleure ergonomie, même sur les solutions On Premise relativement vieillissante.

Cet article permet de formaliser les possibilités actuelles sur la plateforme Oracle Hyperion 11.2, dans une approche de capitalisation ouverte et pédagogique.

 

CTA_Article_Blog_mise_a_jour_Oracle_11_2_3

 

Tags
#EPM
#oracle
#ApplicationFinancière